Télévision – ZE MAG / Les mediums, l’hypnose… est-ce dangereux ?

Jusqu’à l’âge de 27 ans, Elena vit sans se préoccuper de Dieu ou de religion. Mais en 1980 une rencontre avec un médium détruit son existence. Dans les semaines qui suivent la séance chez ce spirite, Elena entend des bruits dans sa maison, elle entend frapper aux volets, la nuit elle sent son lit bouger… et surtout des voix commencent à résonner dans sa tête lui disant qu’elle est sous l’emprise du diable et qu’elle est folle.

Ces mêmes voix lui dictent sa conduite, à tel point qu’elle est terrifiée à l’idée de perdre le contrôle de sa vie. Elle vit dans une peur panique et se demande si elle n’est pas en train de devenir folle ! Réalisant que ces phénomènes ont démarré avec la rencontre de ce médium, elle en déduit qu’il doit s’agir d’une influence maléfique. Elle va chercher de l’aide auprès de prêtres, mais ils refusent de la croire. C’est finalement une de ses amies, qui lui vient en aide en l’amenant dans une rencontre chrétienne évangélique, une de ces réunions publiques où le message de l’Evangile est exposé publiquement et simplement. Elena comprend que seul le le Jésus de la Bible peut la délivrer de cette emprise infernale. Encouragée dans sa démarche envers Dieu par un pasteur et un couple de chrétiens, Elena va connaître une délivrance totale ! Une authentique libération. Les voix disparaissent, les esprits qui la tourmentaient lâchent prise et Elena expérimente la paix et la réconciliation complète avec Dieu. Le bonheur ! Depuis ce jour, cette Marie-Madeleine moderne partage son expérience à celles et ceux qui ont vécu ou vivent encore le même genre d’emprise. Un témoignage actuel qui nous renvoie directement aux évangiles.

>>> REGARDER L’EMISSION <<<

Et en deuxième partie, ZE MAG reçoit Virginie GUTKNECHT. Virginie est médecin, mariée à un anesthésiste et mère de six enfants. Son livre  » Des chips sans sel  » raconte comment elle a traversé avec sa famille les épreuves liées aux maladies de ses enfants. De 1982 à 1995 les accidents et les maladies se sont succédé, atteignant, avec une gravité croissante, trois de ses enfants. Au travers de nombreuses anecdotes vécues par la famille, elle aborde des sujets graves tout en gardant un ton léger.  » Des chips sans sel  » fait référence au jour où un de ses enfants gravement malade, privé de sel, reçoit des chips sans sel, aliments qui n’étaient pas en vente à l’époque. Au-delà des anecdotes du quotidien, dans un contexte d’hospitalisation, de maladie, d’accident, de greffe de rein et autres, l’auteure, médecin, a voulu écrire pour encourager, et prodiguer quelques conseils. Elle y partage aussi avec simplicité les vérités spirituelles qu’elle a réalisées pendant cette période difficile. Parallèlement à leur vie professionnelle et familiale, Virginie et son mari Jean-Louis, sont engagés dans l’humanitaire au-travers des  » Eaux Vives « , une association qui apporte un soutien moral, matériel et physique. Depuis 2002 ils développent essentiellement des actions au Burkina-faso et à Haïti.

analyse audience

Publicités

2 comments

  1. Bonjour,
    le 5 et 6 Novembre je souhaite venir dans l’Assemblée Carmel de Toulouse, car je me trouverai dans les Pyrénées à ce moment.
    Y a-t-il possibilité d’hébergement?
    Pouvez-vous aussi m’indiquer les horaires des réunions.SVP¨.
    J’aurai aussi le plaisir de faire votre connaissance.
    Cordialement.
    Danielle Méary

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s