Etude sur le baptême d’eau : se préparer à suivre Christ en conformité avec la Parole de Dieu !

A l’approche du prochain culte de baptêmes (dimanche 18 juin), le Centre Chrétien Carmel propose une brève étude biblique sur le baptême d’eau, afin d’en rappeler les points essentiels.

I] Définition étymologique

La forme biblique du baptême d’eau est l’immersion. Le mot grec utilisé, 76 fois dans le Nouveau Testament est le mot « baptizo », qui signifie « plongé dans l’eau », « être immergé », « être enseveli dans l’eau ».  Cette immersion dans l’eau est le symbole de la mort et de la résurrection de Jésus.

II] Petite histoire des différents baptêmes dans la Bible

. Le baptême de Jean (Matthieu 3 ; Marc 1 ; Luc 3 ; Jean 1): Il était pour les Juifs seuls, et correspondait à l’entrée, par la repentance, dans les privilèges du Royaume. Le baptême de Jean et le baptême chrétien sont, l’un et l’autre, « en rémission des péchés » (Luc  3 v3 & Actes 2 v38), mais ils différent entièrement en ce qu’ils appartiennent à des dispensations différentes, l’une où les péchés étaient supportés sans être encore expiés, l’autre qui succède à l’expiation accomplie par l’oeuvre de la Croix. L’un était seulement « pour la repentance », l’autre est « pour la mort » et la résurrection en Christ. Le baptême chrétien a remplacé le baptême de Jean dès la naissance de l’Eglise (Actes 19 v4-5).

. Le baptême de Jésus et ses disciples. Bien qu’en relation avec le baptême de Jean, la bible nous le présente plutôt en concurrence. (Jean 3 v 22-23,26 ; Jean 4 v 1-3). Ce sont les disciples de Jésus qui sont baptisés. Ce baptême est en vue d’une relation avec Jésus vivant sur la terre, et ne suppose aucunement la nécessité de sa mort.

. Le baptême chrétien (Matthieu 28 v 16-20; Marc 16 v 15-16) : Institué après la mort et la résurrection de Christ, il est porteur d’un message illustrant, de façon symbolique, notre appartenance au Royaume de Dieu.

III] Comment se déroulait le baptême dans la Bible ?

En pratique, voilà comment se déroulait le baptême d’eau dans la Bible (Luc 3 ; Jean 4 v 1-2) : des personnes adultes voulant s’engager à suivre Dieu allaient vers Jean-Baptiste ou vers les disciples de Jésus. Ils étaient ensuite tout simplement plongés dans l’eau (par exemple dans le fleuve Jourdain). Après leurs baptêmes, ils étaient appelés à marcher en nouveauté de vie.

IV] A qui s’adresse le baptême chrétien ?

Dans la Bible, seuls les croyants qui avaient mis leur foi en Christ étaient baptisés, en témoignage public de leur foi et de leur identification à lui (Actes 2.38, Romains 6.3-4). Le baptême d’eau par immersion est un pas d’obéissance à prendre après avoir cru en Christ : c’est une confession de notre foi, de notre soumission à lui et de notre identification à sa mort, à son ensevelissement et à sa résurrection.

Ce baptême s’adresse donc aux hommes et aux femmes qui se sont préalablement convertis à Christ et qui désirent par conséquent devenir d’authentiques disciples. La conversion est une expérience bien précise. Elle est à la fois :

. Le résultat d’un sentiment intérieur : « le cœur touché »

. Le produit d’une décision réfléchie et lucide : la volonté de suivre le Seigneur. La décision de devenir chrétien n’est pas une affaire d’émotion mais de réflexion, un acte responsable, une décision consciente du prix à payer. (Luc 14 v 26 et Marc 10 v 17-31)

Après la mort, la résurrection et l’ascension de Jésus, le baptême chrétien fut un signe distinctif pour ceux qui voulaient:

. Reconnaître publiquement qu’ils étaient pécheurs.

. Qu’ils plaçaient leur foi dans le salut gratuit, obtenu par le sang que Jésus-Christ avait versé pour eux sur la croix.

. Qu’ils voulaient vivre en serviteurs de Jésus-Christ.

. Qu’ils attendaient la résurrection pour la vie éternelle.

V] Le baptême sauve-t-il ?

En soi, le baptême ne sauve pas ! Si vous n’avez pas d’abord cru en Jésus pour votre salut, le baptême n’a pas de sens et demeure inutile. Le baptême d’eau par immersion est un pas d’obéissance à faire après le salut, pour confesser publiquement notre foi en Christ et notre identification à lui.

L’appartenance à une église, le baptême ou de tout autre rite, ne fait de personne un chrétien. On ne devient chrétien que par une décision personnelle, basée sur le salut par la foi – sans aucune œuvre humaine – lorsque, après avoir reconnu notre totale indignité face à la sainteté de Dieu, nous acceptons que le sang de Jésus nous lave de tout péché. Seuls ceux qui ont fait cette démarche ont le droit de s’appeler chrétiens et d’accéder au Salut offert par Jésus-Christ.

La première condition, exigée par le Seigneur lui-même pour le baptême, est la foi. Comme il nous est dit dans Romains 10 v 17 : « La foi vient de ce que l’on entend, et ce que l’on entend vient de la Parole de Dieu ». C’est pour cette raison que le Sauveur donne d’abord l’ordre de prêcher l’Evangile. Celui qui croit, après avoir entendu l’Evangile, peut se faire baptiser. Lors de la première prédication del’Apôtre Pierre, nous pouvons constater la mise en pratique de cette condition préalable. En effet, il est écrit dans Actes 2 v 41 : « Ceux qui acceptèrent Sa Parole furent baptisés ». Il est primordial d’entendre premièrement la Parole de Dieu et de l’accepter.

En acceptant la Parole de Dieu, nous prenons une décision personnelle de donner notre vie à Christ et de marcher en obéissance à la Parole de Dieu.

Le baptême est une affaire de foi, un acte de foi, une décision personnelle : « Quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser » (Actes 8:12)

La deuxième condition pour se faire baptiser est de vivre une démarche sincère de repentance, comme on peut le lire dans Actes 2 v 38 : «Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit».

Ni or, ni argent, ni bonnes œuvres, ni baptême n’assurent une place au Ciel. Seule la foi en l’œuvre rédemptrice de Jésus-Christ, prophétisée dans tout l’Ancien Testament, racontée dans les évangiles et expliquée dans les épîtres est le passeport pour la vie éternelle. Ceux qui ont cette foi peuvent être baptisés.

VI] Est-il important de se faire baptiser ?

Le baptême est un ordre de Jésus pour ceux qui veulent le suivre : « Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. » (Marc 16 v 16). Jésus nous a même montré l’exemple en se faisant baptiser Lui-même (Luc 3 v 21).

De plus, Jésus a donné cet ordre à ses disciples : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit » (Matthieu 28:19). C’est pour cette raison que les chrétiens continuent à annoncer l’Evangile et à baptiser ceux qui acceptent Dieu dans leur vie.

Le jour de la Pentecôte, en l’an 31 de notre ère, jour où l’Église du Nouveau Testament fut officiellement fondée, l’apôtre Pierre donna un puissant sermon. En l’écoutant, les gens eurent le cœur tellement touché que 3 000 d’entre eux se firent baptisés. Mais avant de se faire, ils avaient demandé : « Hommes frères, que ferons-nous ? » (Actes 2 v 37). Pierre leur répondit : « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit » (v. 38).

Le baptême n’est pas une option, il est le signe visible de notre premier engagement à servir le Christ.Ce passage est clairement une ordonnance de Dieu d’être « baptisé » ! Non seulement la Bible dit-elle qu’il s’agit d’un ordre, mais elle stipule aussi que le repentir doit précéder le baptême, sans quoi la réception du Saint-Esprit n’est pas possible.

VII] Le baptême & l’Eglise

Le baptême d’eau marque notre entrée dans l’Église de Jésus-Christ. Quelques passages bibliques nous l’enseignement clairement :

Actes 2 v 41/47 : « Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes (…) louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés ».

Actes 5 v 14 : « Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, s’augmentait de plus en plus »

Actes 11 v 23 :  « Lorsqu’il fut arrivé, et qu’il eut vu la grâce de Dieu, il s’en réjouit, et il les exhorta tous à rester d’un cœur ferme attachés au Seigneur »

I Corinthiens 12 v 12 : « Vous avez été baptisés pour former un seul corps »

Par le baptême, nous devenons membres du corps de Christ, de l’Église, pour participer à sa vie, ses assemblées, ses activités, ses travaux, ses joies, ses peines, ses combats, son témoignage… Rien de ce qui se passe dans l’Église ne peut nous laisser indifférents. (1 Corinthiens 12 v 12-31)

Publicités

Un commentaire

  1. J’ai lue tout ces passages .je crois enDieu tout puissant et au st esprit.à la vie et la mort .Dieu est notre Seigneur .amen .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s